La Promesse était trop Belle !

October 5, 2017

 

 

Beaucoup m'ont dit dès le départ que nous n'avions aucune chance de réussir le pari d'intégrer les rangs de la grande Enseigne de Distribution

 

et ils avaient tellement raison...

 

Mon Produit nécessite une vente assistée, n'insistez pas...

 

Franchement, moi qui ai la prétention de connaître un peu la Grande Distribution, pour avoir passé plus de 10 ans dans le monde de la GSB (Grande Surface de Bricolage) je ne pouvais imaginer, ne serait-ce qu'un instant, ma moindre intégration dans les linéaires...

 

 

 

Alors qu'est-ce qui nous a poussé Bérangère et moi, à faire le forcing et à répondre favorablement à la proposition de la boîte de productions...?

 

Et c'est là qu'est le Hic !  

 

On appelle cela un produit à vente assistée,

c'est à dire qu'on ne peut pas le proposer et le vendre sans l'appui de conseils, sans la proposition d'un ou de plusieurs devis, sans un déplacement sur place pour une validation de son implantation, ni et surtout sans un questionnement autour des réels besoins de son futur utilisateur.

Toute cette démarche est chronophage et nécessite que l'on s’occupe de chaque client avec énormément de temps et d'énergie "sans retour sur investissement immédiat", et c'est un processus de longue haleine... donc en totale contradiction avec la vente classique pratiquée dans ce type de magasin.

 

Partant de ce principe, comment aurions nous pu croire que rien qu'avec un peu de publicité, notre produit si beau et si séduisant soit-il, avait sa place dans une enseigne

qui vend des produits "comparables"

en libre service,

en kit,

à poser soi même 

et 10 à 50 fois moins cher !

 

Il n'y avait donc aucune chance que notre référencement dans cette Enseigne ne puisse aboutir... 

 

Mais, était-ce vraiment ce que nous cherchions...?

 

Passer à une heure de grande écoute sur une des chaînes les plus médiatisées et regardées de France, ça, c'était notre pari fou...

 

 

Alors bien sûr, il a fallu faire des concessions, amplifier certains traits de nos caractères, jouer un peu un jeu de rôles, rentrer dans les cases du scénario... C'était le prix à payer pour espérer atteindre le Graal.

 

Une petite boîte comme la nôtre, sans réels moyens financiers ni sans notoriété, est incapable de se payer le luxe de passer à la télé et encore moins d'être présente à une heure de "Prime Time".

 

Alors quand on nous a présenté le principe de l'émission, Bérangère et moi, nous n'avons même pas réfléchi ! 

 

 

 

L'évidence nous imposait de tenter l'aventure et de participer.

 

Qu'importe l'émission, pourvu qu'on ait de l'audience...

 

Pour avoir déjà été quelquefois sous les feux de la rampe, de façon certes très éphémère, j'ai maintenant, la certitude que je ne saurai rien du résultat qui passera à l'antenne avant de l'avoir vu.

Pour nous, ne pas connaître le résultat du montage fut réellement une des principales interrogations ...

 

Scènes coupées, recollées ou remontées dans tous les sens, mélangées et réinterprétées, tout est bon pour refaire le film suivant le scénario qui aura été choisi.

 

 

 

Quand vous allez au cinéma, vous aimez qu'on vous surprenne et que le metteur en scène vous emmène dans son histoire. Les tournages de reportages utilisent les mêmes méthodes et procédés...

 

J'ai tellement connu de résultats aux antipodes de ce qui était escompté et là...

 

Ya comme un Hic !

 

On commence à sortir les rames pour rattraper ce qu'on pense encore être rattrapable...

 

Et le public, que va t il en retenir ?

 

Une fois l'émission passée, 

se rappellera t-il de nous ?

de l'enseigne et de l'entreprise jamais citées ? 

du meuble ?...

ou uniquement du fait qu'on peut s'en servir comme cachette...!

 

Nous connaissions les risques et cette éventualité, mais la Promesse d'être visible et de mettre en avant HIC était tellement belle, qu'elle ne pouvait se refuser.

 

 

Qui sait, on pouvait même rêver que grâce à cette émission, on puisse être remarqué par

quelqu'un, 

qui connait quelqu'un,

qui connait lui même quelqu'un

qui pourrait être éventuellement intéressé ???

 

On se disait aussi que, dans le milieu du monde de l'Habitat,  pas si restreint que cela, certains positionnés plus haut de gamme et souhaitant proposer plus de valeur ajoutée pour leurs clients, nous regarderaient autrement que par le petit bout de la lorgnette...

 

 

Ciel ! Mon Mari !

 

Enfin, je ne résiste pas à l’envie de répondre à toutes les sollicitations de ces dames qui depuis l'émission me demandent, le rouge aux lèvres, si ce meuble existe.

Je les imagine secrètement cachant leur amant lors de l’arrivée impromptue de leur mari...

 

Mesdames, bien évidemment que ce meuble existe !!!

 

Mais, pour une totale transparence, je me dois aussi de dire que malgré le fait que le mobilier Hic et Ubiq ait la capacité de supporter plus de 300 kilos, et n’ayant pas la certitude que, les innombrables cases et cachettes du meuble aux multiples facettes et qui tourne, suffisent à accepter parfois la corpulence de bon nombre de soupirants,

 

Je ne me risquerais pas de le vendre comme tel...

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RECENT POST

September 27, 2017

September 13, 2017

Please reload

  • Grey LinkedIn Icon
  • LinkedIn Social Icon